Il n'y a plus - Frédéric Dumond
 [en écho à] [un écho ici]

il faut
il le faut
oui
il le faut

sans
sans ça
on ne peut pas

c'est impossible
sans ça
sans il faut
on ne peut pas

à la fois
on ne peut pas
sans ça
c'est invivable sans ça
absolument invivable sans ça

et en même temps
en même temps
ça ne sert plus
ça ne sert à rien
c'est sans poids
en même temps
ça n'a plus aucun poids

c'est nécessaire
oui
vital
sans doute vital

et à la fois
de moins en moins
de moins en moins vital
c'est
aujourd'hui
vital pour qui
pour combien

oui
pour combien
quel nombre
combien de

c'est aujourd'hui
vital
pour si peu
ça a du sens pour peu
pour si peu

c'est devenu

un souvenir
oui
un souvenir
et rien d'autre

c'est
aujourd'hui
sans écho

c'est peut-être
peut-être aussi
oui
c'est peut-être aussi
une plainte
comme une plainte
une plainte

c'est aussi
peut-être
un sursaut
ça peut être un sursaut aussi
oui
c'est possible
que ce soit ça
qu'il y ait encore de quoi
encore un peu

possible

c'est à chaque fois possible
et à chaque fois
on en revient
on y va
et on revient
alors
quoi
il se passe quoi

ça n'est plus là
ça n'est plus nulle part
à de rares exceptions
ça n'existe plus nulle part

ça n'agit plus

il n'y a plus de moyen
plus aucun moyen

véritablement
c'est sans force
aujourd'hui sans aucune force

une plainte
perdue
perdue
entourée
lente

tout autour
tout autour
partout
maintenant
partout
du temps machine

Frédéric Dumond - Montreuil - 15 Novembre 2010